ADNC - Association des Diététiciens et Nutritionnistes Critiques

Février 2014


Publication du livre de Sylvain Duval, administrateur de l’ADNC et membre du Formindep, (préfacé par Paul Scheffer, président de l’ADNC), Le Guide des aliments contre les idées reçues, Le Cherche-midi, 2015

Passage sur France bleue : http://www.francebleu.fr/societe/les-experts-france-bleu-107-1/107-1-les-experts-1

Passage au JT de 13h France 2 du 25 février, avec Elise Lucet : Retour ligne manuel
http://www.francetvinfo.fr/replay-jt/france-2/13-heures/jt-de-13h-du-mercredi-25-fevrier-2015_827981.html

Publication du livre de Paul Scheffer, président de l’ADNC et membre du Formindep, (préfacé par la diététicienne et anthropologue Virginie Masdoua), Formation des diététiciens et esprit critique - comment favoriser l’indépendance professionnelle et une pratique réflexive du métier ?, L’Harmattan, 2015

Publication d’un guide remarquable réalisés par des étudiants en médecine et pour ces derniers afin de se prémunir de l’influence de l’industrie pharmaceutique, à quand la même chose pour les diététiciens par rapport à l’industrie agroalimentaire ?Retour ligne manuel

http://www.formindep.org/Pourquoi-garder-son-independance.h…

"Kellogg’s corn flakes : "un concentré de bienfaits"... sans rire ?"

http://www.lanutrition.fr/bien-dans-son-assiette/aliments/cereales/cereales-du-petit-dejeuner/kelloggs-corn-flakes-un-concentre-de-bienfaits-sans-rire.html?utm_source=LN&utm_medium=email&utm_campaign=LettreHebdo-150225





Janvier 2014


Quelques liens sélectionnés à partir de notre page facebook :


Pétition que nous soutenons pour modifier l'étiquetage des produits :

www.lemonde.fr/sante/article/2014/05/13/une-petition-pour-mettre-en-place-un-etiquetage-simple-sur-les-aliments_4415445_1651302.html#9P0Efei4Q1d1qFFk.99

https://www.youtube.com/watch?v=GAwTyEEHnOs



La question des brevets et le poids de Monsanto encore :

http://www.bastamag.net/Brevet-sur-des-tomates-la


L'ADNC a répondu à l'appel public de l'Agence Européenne de Sécurité Alimentaire (EFSA) sur les besoins en calcium, vous trouverez ici les commentaires postés, en anglais comme demandé, avec un petit argumentaire en français différent que nous avions fait à l'occasion d'une pétition lancée pour demande justement la révision de ces besoins estimés :


Section 4 Overview of DRV... and section 5 Criteria

Walter Willett, among others, published remarks some years ago on limits and « serious » flaws concerning the studies on which the experts panels based their reports. The same remarks seem to be equally valid for the studies chosen by the EFSA panel. Does it make sense in this context to make recommandations based on such materials ? Is the intake of calcium not secondary compared with other factors (like exercice or gettng enough vitamin D, see comment for lines 43-46), when the capacity of adaptation of the body to excrete/retain clacium mentionned below is considered ? Should we not see if there are really more broken bones in countries consumming low diet in calcium (see comment for lines 43-46 also for this point) ? Would it not make sense to rather put a stress on recommandations for reduction of salt and animal proteins (see comment lines 60-63), both desirable for health and environnemental issues ?

« The expert panel that established the latest (1997) dietary reference intake (DRI) for calcium used information from these kinds of studies [balance studies, maximal retention study, measurements of bone density] to set the target at 1,000 mg/day for adults up to age fifty and 1,200 mg/day for those over age 50. This « overrecommendation » is one way to make sure that 95 percent of people are covered by the recommendation. (…)
But there are two big related problems with the studies on which the standards are based. The first has to do with the nature of bone itself. A small part of bone, essentially the part that is most able to grow and change, usually contains little calcium. This is called the remodeling space. If you were to greatly increase your calcium intake – by adding several glasses of milk a day or taking calcium supplements – for a year or so, this space would sponge up extra calcium. Your bone's calcium content would increase by a small amount, about 2 percent, but only temporarily. After the first year, the filled-up remodeling space couldn't hold any more calcium, so continued calcium intake stops. The second problem is that most studies last just one or two years and so observe ony what is happening in the remodeling space and not what is really happening in the big picture of overall bone strength.
What these short-term studies fail to caapture is the body's remarkable capacity to adapt. A unique study of Scandinavian prisoners, all men, shows that their bodies were still adapting after several years on a lower-calcium diet (500 mg/day), mainly by excreting less calcium and using calcium more efficiently.
In real life, broken bones are a better test of desirable calcium levels than the short-term flow of calcium in and out of the body or measurements of bone density. »
Walter C. Willett, Eat, Drink, and be Healthy – The Harvard Medical School Guide to Healthy Eating, Free press, 2005, p.164


2.2.2.1. Deficiency

The report links insufficient dietary intake of calcium with osteopenia, osteoporosis and an associated increased risk of fracture. However, this link does not seem clear for some scientists like Walter Willet. So, is there a real risk not to have enough calcium in our western countries ? Is it not an unfounded fear ? Some countries like Peru, Japan, India with an intake of 300 mg/day of calcium do not show especially high rates of fractures (second quote).

« The main reason for all the concern about too little calcium is the frightful prospect of osteoporosis, the gradual and insidious loss of bone that often comes with old age. In the United States alone, osteoporosis affects ten million women and men. Each year osteoporosis leads to more than 1,5 million fractures, including 300,000 broken hips. Breaking a hip in old age can be disabling, even deadly – almost one-quarter of older people who break a hip die in the following year, often from complications caused by their injury.
Unfortunately, there's little evidence that just boosting your calcium intake to the high levels that are currently recommended will prevent fractures. And all the high-profile attention given to calcium is distracting us from strategies that really work – like exercise, getting enough vitamin D, avoiding too much vitamin A, and taking certain medication. »
Walter C. Willett, Eat, Drink, and be Healthy – The Harvard Medical School Guide to Healthy Eating, Free press, 2005, p.159

« One good starting place is to look at the connection between calcium intake and fractures in different countries. Around the world there's a huge variation in average daily calcium intake, from 300mg/day in India, Japan and Peru to 1,300+ mg/day in Finland and some other Scandinavian countries. Curiously, countries with the highest average calcium intakes tend to have higher, not lower, hip fracture rates (Figure 19). There are also important differences in physical activity levels, sunlight, and other dietary factors that could obscure the rela relationship between calcium and fractures. »
Walter C. Willett, Eat, Drink, and be Healthy – The Harvard Medical School Guide to Healthy Eating, Free press, 2005, p.162-163


2.2.2.2. Lines 289-314 section 2.2.2.2 Excess

The report mentions the UL of 2500 remains safe, I would like to draw attention on the position of Walter Willett on the subject, and would like to question if it would not be safer to adopt a position more based on the precaution principle in this case ? The report mentions the case of the recommandation of Great Britain of 700 mg/day for the adult population, could it not be in this view a more balanced proposition compared to the 950mg/day selected by the panel ?

« How much calcium or milk is safe ? Nutrition experts have long assumed that calcium is a lot like vitamin C – your body merely excretes what it can't use. But it's beginning to look as though too much calcium might be a bad thing. For men, a high calcium intake seems to increase yhe odds of developing fatal prostate cancer. For women, drinking a lot of milk has been linked with higher rates of ovarian cancer. In both cases the evidence isn't conclusive, but it is enough to sound a warning about possible negative effects of getting too much calcium and drinking too much milk. »
Walter C. Willett, Eat, Drink, and be Healthy – The Harvard Medical School Guide to Healthy Eating, Free press, 2005, p.159

« If no one really knows the best daily calium target, then why not play it safe and boost your calcium by drinking three glasses of milk a day ? Here are six good reasons : lactose intolerance, saturated fat, extra calories, unneeded hormones, a possible increased risk of prostate cancer, and a possible increased risk of ovarian cancer. »
Walter C. Willett, Eat, Drink, and be Healthy – The Harvard Medical School Guide to Healthy Eating, Free press, 2005, p.165


Abstract Lines 60-63

The report bases its recommandation of 950mg/day for the adut population on « carefully controlled metabolic studies » undertaken in North American adults. A question which raises for me, would be to know if the result of 715 mg/day woud have been the same in population of other countries, especially european because of the statuts of EFSA, with other dietary habits. Americans have a consumption of animal proteins and salt (both play a great role in calcium excretion (1)) which seems to me more important than in Europe, could it lead to an inadapted measure for the europeans, although these studies may have been carefully conducted ?

(1) « From the available data, we can calculate what the calcium requirement might be at different animal protein or sodium intakes. These calculations show that a reduction in animal protein intake from a reference value of 60 to 20g/d or a reduction in sodium intake from 150 to 50 mmol/d reduces the theoretical calcium requirement from 750 to 550 mg/d. The combination of both restrictions would reduce the calcium requirement to 400 mg/d »
Nordin B.E. Christopher, « Calcium Requirement Is a Sliding Scale », American Journal of Clinical Nutrition, vol.71, juin 2000, p.1381-1383


Abstract Lines 60-63

The report bases its recommandation of 950mg/day for the adut population on « carefully controlled metabolic studies » undertaken in North American adults. A question which raises for me, would be to know if the result of 715 mg/day woud have been the same in population of other countries, especially european because of the statuts of EFSA, with other dietary habits. Americans have a consumption of animal proteins and salt (both play a great role in calcium excretion (1)) which seems to me more important than in Europe, could it lead to an inadapted measure for the europeans, although these studies may have been carefully conducted ?

(1) « From the available data, we can calculate what the calcium requirement might be at different animal protein or sodium intakes. These calculations show that a reduction in animal protein intake from a reference value of 60 to 20g/d or a reduction in sodium intake from 150 to 50 mmol/d reduces the theoretical calcium requirement from 750 to 550 mg/d. The combination of both restrictions would reduce the calcium requirement to 400 mg/d »
Nordin B.E. Christopher, « Calcium Requirement Is a Sliding Scale », American Journal of Clinical Nutrition, vol.71, juin 2000, p.1381-1383


Line 157 Introduction

The report is based on the latest science, but the latest signifies the best ? Studies conclude that research granted by the private sector (industries) had more results in their favor compared with independent ones. The results were fast 8 times more likely to be in favor of the sponsor also for diary products in a paper of 2007 (1). Studies concerning calcium may be funded by the diary industry leading to situations of conflicts of interests whose negative consequences for the quality of the research have also been underlined by the rapport of the Institute of Medicine conducted on the subjet (2). At that point, did the panel pay attention to the source of financement of the studies selected for the report, and did it choose the most independent ones first to obtain the best and not only the last science ?

(1) Lesser LI, Ebbeling CB, Goozner M, Wypij D, Ludwig DS. « Relationship between funding source and conclusion among nutrition-related scientific articles ». PLoS Med. 2007 Jan;4(1):e5.
(2) Lo B, Field MJ, Conflict of Interest in Medical Research, Education, and Practice, Institute of Medicine, National Academies Press, 2009


Lines 973, Section 4.1

The french recommandation is based on the calculation established by Leon Guéguen. Investigations have revealed that this scientist has strong ties to the dairy industry (Institut Candia) (1).
The potential negative impacts of conflicts of interests on the quality of research have been reported in many publications, which have called for strong protective measures (2). In that extent, some concerns can be raised on the quality of the research led in France for this subject.

(1) Thierry Souccar et Isabelle Robard, Santé mensonges et propagande, le seuil, 2004 p.68)

(2) Lo Bernard and J. Field Marilyn, Conflict of Interest in medical research, eductaion, and practice, Institute of Medicine, The National Academies Press, Washington, 2009


Argumentaire en quelques points en français : (non équivalent aux commentaires postés en anglais ci-dessus, mais présentés ici pour rappel, comme expliqué plus haut)

>900mg/jour de calcium sont conseillés en France pour la population adulte contre 700mg en Angleterre et même 500mg pour l'Organisation Mondiale de la Santé (Pr Willett Walter, Eat, Drink and Be Healthy, Free Press, 2001, p. 158)

> ceci entraîne presque de facto le recours aux produits laitiers, 3 à 4 par jours recommandés actuellement par le Programme National Nutrition Santé (PNNS).

> cette recommandation française a été émise par un chercheur ayant des conflits d'intérêts (CI) en tant que consultant pour L'institut Candia
(Thierry Souccar et Isabelle Robard, Santé mensonges et propagande, le seuil, 2004 p.68)
Les CI sont reconnus par le prestigieux Institute of Medicine américain pour être une source possible et répandue de biais dans l'expertise scientifique.
(Lo Bernard and J. Field Marilyn, Conflict of Interest in medical research, eductaion, and practice, Institute of Medicine, The National Academies Press, Washington, 2009)

> une forte consommation de calcium ne protégerait pas contre les fractures osseuses et l'ostéoporose.
(Cumming RG, Cummings SR, Nevitt MC, Scott J, Ensrud KE, Vogt TM, Fox K. Calcium intake and fracture Roux C, Bischoff-Ferrari HA, Papapoulos SE, de Papp AE, West JA, Bouillon R. New insights into the role of vitamin D and calcium in osteoporosis management:an expert roundtable discussion. Curr Med Res Opin. 2008 May;24(5):1363-70.risk: results from the study of osteoporotic fractures. Am J Epidemiol. 1997 May 15;145(10):926-34.

Bischoff-Ferrari HA et al. Calcium intake and hip fracture risk in men and women: a meta-analysis of prospective cohort studies and randomized controlled trials. Am J Clin Nutr. 2007 Dec;86(6):1780-90.)

L'OMS ne prend d'ailleurs pas en compte la densité minérale osseuse, et du coup la consommation des laitages ou du calcium, dans son outil de dépistage de l'ostéoporose appelé FRAX développé depuis 2008
(Thierry Souccar, « Le beurre et l'argent du beurre », Pratiques n°56, janvier 2012, p.42)


> un excès de calcium pourrait être au contraire néfaste selon le professeur de nutrition d'Harvard Mark Hegsted
(Thierry Souccar, Lait, mensonges et propagande, Thierry Souccar Edition, 2008, p.79)
> De nombreuses études évoquent des risques sanitaires associés le plus souvent à une forte consommation de produits laitiers, et qui concernent l'intolérance au lactose, le cancer de la prostate, le diabète de type 1, la sclérose en plaques, et certaines maladies cardiovasculaires.
(Thierry Souccar, Lait, mensonges et propagande, Thierry Souccar éditions, 2e édition, 2008)

> les besoins en calcium dépendent notamment de la consommation en protéines animales et en sel, une réduction de 40g de protéines animales par jour et de 2,3g de sodium par jour également équivaut à 400 mg de calcium nécessaire en moins (200 mg pour chacun de ces mesures), ce qui laisse entendre qu'une recommandation unique n'est sans doute pas adaptée pour tous, surtout celles et ceux ayant une faible consommation de protéines animales et de sel.
(Nordin B.E. Christopher, « Calcium Requirement Is a Sliding Scale », American Journal of Clinical Nutrition, vol.71, juin 2000, p.1381-1383)

> d'un point de vue environnemental, ce serait 5 à 8 millions d'hectares qui seraient libérés pour d'autres productions si l'on fixait à 200 mg par jour et par personne les apports en calcium par le lait, soit un à deux produits laitiers par jour.
(Charru Madeleine, « Du champ à l'assiette... et de l'assiette aux champs », Pratiques n°56, janvier 2012, p.52)






Décembre 2014


Le docteur Dupagne, médecin indépendant membre du Formindep, s'exprime sur France 2 sur  les besoins en calcium et marque sa distance avec le discours selon lequel les produits laitiers sont indispensables en la matière :
http://www.francetvinfo.fr/monde/europe/video-une-etude-jette-le-trouble-sur-les-bienfaits-du-lait_764315.html 



Novembre 2014


L'assemblée générale de l'ADNC sera le 6 décembre 2014 à Paris, nous espérons vous y retrouver nombreux!

Quelques liens vers des articles qui méritent d'être consultés :



1) Camille Jourdain,"Viande avariée, asticots dans les steaks : un ancien employé d’abattoir raconte", Les Inrockuptibles, 28 novembre 2014

http://www.lesinrocks.com/2014/11/28/actualite/viande-avariee-asticots-les-steaks-ancien-employe-denonce-11538382/

2) Philippe Desfilhes, "Nanomatériaux : le gouvernement français veut les introduire dans l’alimentation", Reporterre, 27 novembre 2014

http://www.reporterre.net/spip.php?article6618


3) "Hamburger Chef Jamie Oliver Proves McDonald’s Burgers “Unfit for human consumption”

http://politicalblindspot.org/hamburger-chef-jamie-oliver-proves-mcdonalds-burgers-unfit-for-human-consumption/   

(l'article date par contre d'août 2013 déjà)


4) Catherine Delvaux, "Il se nourrit de produits "light" pendant 60 jours: bonjour les dégâts", 7sur7, Belgique, 20 novembre 2014

http://www.7sur7.be/7s7/fr/1524/Cuisine/article/detail/2126747/2014/11/20/Il-se-nourrit-de-produits-light-pendant-60-jours-bonjour-les-degats.dhtml  


5) Une très belle vidéo du lobby du sucre en quelques minutes : "Sucrez, sucrez-moi!"

https://www.youtube.com/watch?v=b_xF9Ak7TMs&index=6&list=PLKipY1cRnemLrpbVeW8AoilUtbGOLKwSf


6) une autre petite vidéo qui permet de comprendre en quoi le traité transatlantique négocié actuellement et qui fait couler beaucoup d'encre pourrait affecter drastiquement le secteur de l'alimentation au profit du secteur agroalimentaire :
https://www.youtube.com/watch?v=zHK1HqW-FQ0&list=PLKipY1cRnemLrpbVeW8AoilUtbGOLKwSf

7) Le célèbre chanteur Neil Young appelle au boycott de Starbucks suite à son alliance avec Monsanto pour faire capoter la tentative de labellisation des produits alimentaires de l'Etat de Vermont
http://www.lesinrocks.com/2014/11/17/musique/neil-young-appelle-au-boycott-starbucks-coffee-11536126/

8) La taxe sur la gras-saturé au Danemark, pourquoi elle n'a pas survécu (paru dans Nature) :
http://www.nature.com/ejcn/journal/vaop/ncurrent/full/ejcn2014224a.html
Une des conclusions : L'analyse indique que la taxe Danoise sur le gras a été introduite principalement pour augmenter les revenus du gouvernement. Puisque la taxe n'avait pas de partisan fort, et beaucoup d'adversaires influents [l'article cite le lobby de l'industrie agroalimentaire, par exemple], elle a été annulée. Les recherches récentes indiquent que la taxe était efficace en terme de changement de comportement des consommateurs.





Octobre 2014


Convocation/Invitation à l'Assemblée Générale

de l'Association de Diététique et Nutrition Critiques (ADNC)




oooOOOOooo


Samedi 6 décembre 2014 de 10h à 16h


Maison des associations du 10e arrondissement

206 quai de Valmy 75010 Paris, Métro Jaurès, lignes 2,5, 7b


Grande salle de réunion, réservée au nom du Réseau Environnement Santé (RES) :

L'ADNC est membre de ce réseau qui nous permet d'avoir accès à une salle en son nom.


oooOOOooo




Les personnes devront adhérer ou renouveler leur adhésion à l'association pour participer à l'AG, l'adhésion sera valable pour l'ensemble de l'année 2015. A noter que les déplacements ne sont pas pris en charge par l'ADNC.



Ordre du jour :


Matinée :


1) Bilan moral de l'association


2) Bilan trésorier


3) Votes de l'assemblée générale concernant les bilans de l'association et pour le renouvellement éventuel du Conseil d'Administration


12h30-14h : Repas sur place avec ce que chacun aura apporté mis en commun pour ceux qui le souhaitent


Après-midi :


1) Présentation des projets portés par les participants à l'AG en lien avec l'ADNC


2) Réflexions sur les orientations futures de l'association



Au plaisir de vous retrouver ou rencontrer

lors de cette journée !

Le bureau de l'association





Sepembre 2014


Un article très intéressant suite à la parution en français du livre de Michael Moss "Sucre, sel et matières grasses - comment les industriels nous rendent accros" :

http://www.lesinrocks.com/2014/09/10/actualite/comment-junk-food-rend-accro-11523098/






Juillet 2014


quelques articles qui valent le détour postés sur notre page facebook :

http://news360x.fr/bruxelles-renonce-la-tracabilite-alimentaire-pour-ne-pas-facher-les-usa/

http://www.lanutrition.fr/les-news/les-recommandations-nutritionnelles-bresiliennes-un-modele-a-suivre.html

http://www.dur-a-avaler.com/federation-francaise-diabetiques-insulines-index-glycemie-coca-cola/

http://www.courrierinternational.com/article/2014/05/18/les-nutritionnistes-complices-de-l-agro-industrie






Juin 2014


Un article du Canard enchaîné :

MERCI, la malbouffe ! Comme vient de le montrer une très sérieuse étude de la revue médicale « The La
ncet », le nombre d’obèses et de personnes en surpoids sur la planète a presque triplé en trente ans, atteignant aujourd’hui les 2,1 milliards.

Belle coïncidence, Jean-Paul Laplace, l’ancien directeur adjoint de la nutrition humaine à l’Inra (dont il est aujourd’hui directeur de recherche honoraire), également membre de l’Académie nationale de médecine, vient de signer dans la revue du Centre de recherche et d’information nutritionnelles (Cerin), une goûteuse tribune contre les « extrémistes » de l’anti-malbouffe : tous ceux qui pressent l’industrie agroalimentaire d’arrêter de nous gaver en mauvais gras, sucre et sel.

Sous le titre « Laissez-nous manger tranquilles ! » et sur 12 pages, Laplace vitriole le Programme National Nutrition Santé (PNNS), qui entend coller sur les étiquettes des feux tricolores pour que le consommateur puisse enfin repérer d’un seul coup d’œil les aliments industriels les plus nocifs. « Plus on fait peur, plus on rend malade ». La preuve : « Victimes du simplisme qui prévaut dans les croisades de la prévention, des gros heureux sont devenus obèses et malheureux ».

La suppression des distributeurs de friandises et de sodas dans les écoles obtenue par le PNNS ? « Le danger est encore plus grand lorsque certain prétendent "diététiser" les enfants dans un cadre scolaire ». Le sel ? Laplace ressort du placard un antique avis de l’Agence de sécurité sanitaire des aliments, qui date de quatorze ans, et nous explique que la surconsommation n’est pas aussi délétère qu’on le croit. Et peu importe que ledit avis ait été totalement désavoué depuis par une quarantaine d’études…

Non seulement la malbouffe ne nuit pas à la santé de l’humanité, mais, en plus, c’est aux industriels « devenus boucs émissaires que nous devons, depuis plus de trente ans, la mise en marché de produits de qualité adaptés à notre vie moderne ». Ces trémolos n’ont bien sûr rien à voir avec le fait que Laplace a travaillé pour Ferrero, le fabricant de Nutella, a été membre du comité d’experts de la Fondation Nestlé et qu’il préside l’Institut français pour la nutrition, un faux nez de l’agroalimentaire, où l’on retrouve des poids lourds, comme Nestlé France et Coca-Cola, ou encore qu’en 2008 le lobby sucrier, via son Institut, l’a récompensé d’un prix.

C’est également un hasard si sa tribune a été publiée par la revue du Cerin, bras armé de l’industrie laitière. La défense de la malbouffe, c’est du lourd !

Le Canard Enchaîné N° 4884 du 4 juin 2014


Commentaire d'un diététicien sur notre page internet :

Prévention, coup de gueule et conflits d'intérêts:

J'ai reçu un numéro spécial de Cholédoc courant juin, numéro entièrement écrit (12 pages ) par Jean-Paul Laplace. Il y pousse des coups de gueules que je trouve dans un première temps plutôt sympathiques pour une revue financée par l'industrie laitière !
Mais à y regarder de plus près, point de critiques de ce lobby, et en lisant entre les lignes, on y trouve même là un ardent défenseur de cette industrie (pour info je suis amateur de fromages fermiers bio, en vente directe )
Un petit tour sur Internet, le présente comme président de l'Institut Français de Nutrition, je ne sais si c'est toujours le cas. Quoiqu'il en soit, en recherchant déclaration d’intérêt sur doc ANSES, on lit sous son nom " association dont sont membres des sociétés agro-alimentaires auxquelles il est interdire de se prévaloir de leur appartenance à l'IFN" Soit, dont acte, mais rien sur J.P.Laplace.
Autre occurrence ( la première sur Google en fait) le concernant est une page de Nestlé ! Bingo !!!
Donc je résume, un monsieur qui joue les gros bras, à propos d'un PNNS sans doute critiquable, qui instille certains doutes dans son article, qui dénigre beaucoup (bien sûr sous couvert de références irréfutables et scientifiques), qui dénonce "des mesures rigides à l'activité économique" (sans doute celles de Nestlé !), mais qui oublie de déclarer (en tout cas je ne l'ai pas trouvée !) ses conflits d’intérêts.CQFD
Et qui conclut " Libérons nos aliments et nos mangeurs" . Alors je dis chiche : "Libérons-nous des aliments élaborés, prémâches, plein de pesticides, libérons nous de l'industrie agro-alimentaire, et des savants à leur solde, libérons les mangeurs des publicités agressives, des messages incitatifs à l’hyper-consommation"!







Avril 2014


Parution du livre de Marc Rodwin, Les conflits d'intérêts en médecine, France, Etats-Unis, Japon, Presses EHESP, 2014 dont les enjeux concernent tout autant la nutrition et la diététique.
Voir le lien des Presses EHESP

Lancement de la pétition pour a réévaluation des besoins en calcium adressée à l'agence française en charge de l'alimentation et au PNNS

https://secure.avaaz.org/fr/petition/A_lAgence_francaise_en_charge_de_lalimentation_ANSES_et_au_PNNS_La_revision_des_Apports_Nutritionnels_Conseilles_ANC_en_/edit/

Les raisons de cette pétition sont résumés ici:

> 900mg/jour de calcium sont conseillés en France pour la population adulte contre 700mg en Angleterre et même 500mg pour l'Organisation Mondiale de la Santé (Pr Willett Walter, Eat, Drink and Be Healthy, Free Press, 2001, p. 158)

> ceci entraîne presque de facto le recours aux produits laitiers, 3 à 4 par jours recommandés actuellement par le Programme National Nutrition Santé (PNNS).

> cette recommandation française a été émise par un chercheur ayant des conflits d'intérêts (CI) en tant que consultant pour L'institut Candia
(Thierry Souccar et Isabelle Robard, Santé mensonges et propagande, le seuil, 2004 p.68)
Les CI sont reconnus par le prestigieux Institute of Medicine américain pour être une source possible et répandue de biais dans l'expertise scientifique.
(Lo Bernard and J. Field Marilyn, Conflict of Interest in medical research, eductaion, and practice, Institute of Medicine, The National Academies Press, Washington, 2009)

> une forte consommation de calcium ne protégerait pas contre les fractures osseuses et l'ostéoporose.
(Cumming RG, Cummings SR, Nevitt MC, Scott J, Ensrud KE, Vogt TM, Fox K. Calcium intake and fracture Roux C, Bischoff-Ferrari HA, Papapoulos SE, de Papp AE, West JA, Bouillon R. New insights into the role of vitamin D and calcium in osteoporosis management:an expert roundtable discussion. Curr Med Res Opin. 2008 May;24(5):1363-70.risk: results from the study of osteoporotic fractures. Am J Epidemiol. 1997 May 15;145(10):926-34.

Bischoff-Ferrari HA et al. Calcium intake and hip fracture risk in men and women: a meta-analysis of prospective cohort studies and randomized controlled trials. Am J Clin Nutr. 2007 Dec;86(6):1780-90.)

L'OMS ne prend d'ailleurs pas en compte la densité minérale osseuse, et du coup la consommation des laitages ou du calcium, dans son outil de dépistage de l'ostéoporose appelé FRAX développé depuis 2008
(Thierry Souccar, « Le beurre et l'argent du beurre », Pratiques n°56, janvier 2012, p.42)

> un excès de calcium pourrait être au contraire néfaste selon le professeur de nutrition d'Harvard Mark Hegsted
(Thierry Souccar, Lait, mensonges et propagande, Thierry Souccar Edition, 2008, p.79)


> De nombreuses études évoquent des risques sanitaires associés le plus souvent à une forte consommation de produits laitiers, et qui concernent l'intolérance au lactose, le cancer de la prostate, le diabète de type 1, la sclérose en plaques, et certaines maladies cardiovasculaires.
(Thierry Souccar, Lait, mensonges et propagande, Thierry Souccar éditions, 2e édition, 2008)

> les besoins en calcium dépendent notamment de la consommation en protéines animales et en sel, une réduction de 40g de protéines animales par jour et de 2,3g de sodium par jour également équivaut à 400 mg de calcium nécessaire en moins (200 mg pour chacun de ces mesures), ce qui laisse entendre qu'une recommandation unique n'est sans doute pas adaptée pour tous, surtout celles et ceux ayant une faible consommation de protéines animales et de sel.
(Nordin B.E. Christopher, « Calcium Requirement Is a Sliding Scale », American Journal of Clinical Nutrition, vol.71, juin 2000, p.1381-1383)

> d'un point de vue environnemental, ce serait 5 à 8 millions d'hectares qui seraient libérés pour d'autres productions si l'on fixait à 200 mg par jour et par personne les apports en calcium par le lait, soit un à deux produits laitiers par jour.
(Charru Madeleine, « Du champ à l'assiette... et de l'assiette aux champs », Pratiques n°56, janvier 2012, p.52)






Mars 2014


Mise en ligne de la traduction en français de l'article de David Stuckler et Marion Nestle, "Big Food, systèmes alimentaires et santé globale", publié dans le journal médical de renom PLoS Medicine le 19 juin 2012, téléchargeable ici : http://www.adnc.asso.fr/-Articles-36-


Mise en ligne de l'article "Critique de la fondation Nestlé France « manger bien pour vivre mieux » et de son livre blanc", par Paul Scheffer, président de l'ADNC
http://www.adnc.asso.fr/-Articles-36-


Visitez notre page Facebook alimentée régulièrement si vous le souhaitez :
https://www.facebook.com/groups/250461285011204/




Octobre 2013


Mise en ligne de l'article téléchargeable de Thierry Souccar. (2012), "Le beurre et l'argent du beurre", Pratiques - Les cahiers de la médecine utopique, p.41-43, avec l'aimable autorisation de la revue Pratiques, disponible ici dans "la partie articles des membres de l'adnc" :
http://www.adnc.asso.fr/-Articles-36-

Publication sur notre site de l'article de la diététicienne Baridon Morgane ( 2012), "Du changement à l'hôpital", Pratiques - Les cahiers de la médecine utopique, p.74, avec l'aimable autorisation de la revue Pratiques, qui nous parle de ses tentatives pour faire évoluer les pratiques concernant les produits laitiers au sein de son lieu de travail
http://www.adnc.asso.fr/-Articles-36- rubrique sur la page du lien "Articles publiés par des membres de l’ADNC"





Septembre 2013


Article de Paul Scheffer, président de l'ADNC paru dans le Biocontact de septembre dont le dossier porte sur la souveraineté alimentaire. Titre de l'article "De l'éthique en diététique" pages 18 à 20.

 

Une rubrique Interview a été crée dans la rubrique publication, le premier d'entre eux a été réalisé avec l'ingénieure agroalimentaire Mélissa Mialon qui travaille actuellement à une thèse dans le domaine de la santé en Australie.

 

Interview de Christian Rémésy, ex-directeur de recherche à l'INRA, et animateur de l'université d'été de nutrition à Clermont-Ferrand dont il a été évincé cette année, il nous en explique ici la raison...

 

La page Facebook de l'ADNC vient de franchir le cap des 200 membres, rejoignez-nous!





Juillet 2013


Mise en ligne de l'article de Sylvain Duval "Cholestérol : le bon, le mauvais et les truands"
http://www.formindep.org/Cholesterol-le-bon-le-mauvais-et.html publié sur le prestigieux site du Formindep.


Mise en ligne des vidéos du colloque "Regards croisés sur notre assiette" :
http://www.adnc.asso.fr/-Colloque-Regards-croises-sur-notre-


Mise en ligne de l'article de Martijn B. Katan, "Does Industry Sponsorship Undermine the Integrity of Nutrition Research" PLoS Medicine, vol4, issue 1, janvier 2007


Mise en ligne du lien vers les "Journées internationales de l'indépendance médicale" (JIIM), à quand la même chose pour la diététique? Les journées de la nutrition critique organisées par l'ADNC visent en tout cas à en proposer les premiers jalons :
http://www.medocean.re/2012/05/1ere-journee-internationale-de-lindependance-medicale/


Mise en ligne de l'interview de Paul Scheffer, président de l'ADNC sur le site l'observatoire des aliments : http://www.observatoire-des-aliments.fr/sante/paul-scheffer





Octobre 2012


Mise en ligne dans la rubrique "Publication" de notre site de l'article de Rue89 "Quatre agences européennes épinglées pour conflits d'intérêts" (12/12/2012). L'agence européenne en charge de la sécurité des aliments en fait partie.

Intervention de l'ADNC lors de la fête paysanne organisée par l'ADEAR Bouche du Rhône (Association pour le Développement de l'Emploi Agricole et Rural) le 14 octobre à Lambesc qui a réuni une centaine de personnes. 




Septembre 2012


Mise en ligne de l'article du Canard enchaîné "Lobby or not lobby" (26 septembre 2012) dans la rubrique "Publications" du site. L'article porte sur les problèmes d'indépendance que rencontres les agences européennes, dont l'agence en charge de la sécurité des aliments (EFSA).


Intervention de Paul Scheffer, doctorant et président de l'ADNC au colloque Nutrition Santé "Agroalimentaire, atout santé ou santé à tout prix?" organisé par le Master 2 Nutrition Santé, l'UFR Sciences et l'Université de Bourgogne à Dijon le 20 septembre, voir le programme en pièce jointe ci-dessous.

Mise en ligne, avec l’aimable autorisation de l’éditeur canadien de la revue Ethique publique de l’article
"La Résistance des soignants" du docteur Philippe Foucras, fondateur du Formindep. Cet article concerne le champ médical, mais le questionnement nous semble tout à fait stimulant à transposer dans le domaine de la nutrition et de la diététique, bonne lecture !

Mise en ligne des fiches critiques établies à partir d'outils de communication grand public concernant des produits alimentaires, réalisées par des étudiants diététiciens et diététiciennes d'une des licences professionnelles leur permettant de poursuivre leur cursus. Encore bravo à eux pour cette initiative! 



Programme du colloque Nutrition santé



Août 2012


traduction et mise en ligne de deux des articles de la série que la revue médicale de renom américaine PLoS Medecine a décidé de consacrer récemment sur l'influence de l'industrie agroalimentaire dans le champ de la santé.

Vous trouverez l'édito de la série et l'article de Kelly D. Brownell ici. La connaissance de ces articles nous paraît particulièrement importante, d'où l'effort de traduction que nous avons entrepris pour le rendre plus accessible au public francophone. Trois autres articles sont en cours de traductions, affaire à suivre donc...





Juin 2012


L'Adnc a soutenu avec d'autres associations dont le Formindep, la manifestation qui visait à dénoncer le financement en partie de Macdonald et Coca-Cola au 6e congrès de médecine générale qui s'est tenu à Nice du 21 au 23 juin, ainsi que les ateliers sous leur direction réalisés lors du congrès. La presse et quelques radios ont relayé l'information, Vous trouverez ci-dessous deux articles, ainsi que le communiqué de presse des organisateurs de l'action (en bas de page): 

http://www.la-croix.com/Actualite/S-informer/France/Le-lobby-agroalimentaire-etend-son-influence-dans-le-monde-de-la-sante-_EP_-2012-06-21-821624

http://www.corsematin.com/article/nice/nice-la-malbouffe-fait-tache-au-congres-de-medecine-generale.689576.html

Voir également la rubrique "Conflits de canard" du journal Le Canard Enchaîné du 27 juin 2012 qui parle de cette action.


oooOOOOooo


Diffusion du documentaire "Les alimenteurs" (52 minutes)à de Stéphane Horel et Brigitte Rossigneux sur France 5, Paul Scheffer, actuel président de l'ADNC y est mentionné dans les remerciements du générique pour la modeste contribution qu'il a pu apporter à la réalisation de ce documentaire que l'ADNC recommande, et que l'on peut visualiser ici :
http://www.youtube.com/watch?v=vKt9HaBtPjY


oooOOOOooo


Mise en ligne des interventions des participants au 2e colloque de l'ADNC "Formation, esprit critique, et place du politique" : 
http://www.adnc.asso.fr/-Edition-2012-


oooOOOOooo


Contribution de l'ADNC le 2 juin 2012 aux rencontres "Résister à la surconsommation" organisées par l'association Adéquations sur le thème "Les enfants, cibles privilégiées des techniques d'influence"
http://www.adequations.org/spip.php?article1801


oooOOOOooo


L'ADNC a tenu un stand et est intervenue lors du programme de conférences lors des Journées européennes de l'obésité à Saint-Denis le 9 juin 2012
http://www.cnao.fr/default.asp?cat_id=60


oooOOOOooo


Paul Scheffer, actuel président de l'ADNC, est intervenu lors de la journée d'étude organisée par l'Institut Français de l'Education "Education à la santé : entre émancipation et contrôle sociale" qui s'est déroulée à l'Ecole Nationale Supérieure de Lyon le 11 juin, sur le thème : "Industrie agroalimentaire et éducation à la santé : un regard en tension nécessaire"
La journée a été filmée et devrait être rendue publique sur le site de l'Institut Français de l'Education bientôt.

Argumentaire de la journée et programme :

EDUCATION A LA SANTE : ENTRE EMANCIPATION ET CONTROLE SOCIAL


http://ife.ens-lyon.fr/ife/recherche/groupes-de-travail/education-et-sante-1/education-a-la-sante-entre-emancipation-et-controle-social

Journée d'étude du Groupe de travail éducation & santé organisée par Emilia Sanabria & Nicolas Lechopier. Le 11 juin 2012 (9h-17h) Salle de conférences, Institut français de l'Éducation, ENS de Lyon

ARGUMENTAIRE

Journée d'étude du 11 juin

A quoi tient le potentiel émancipateur d’une pédagogie corporelle ? Ou, inversement, qu’est-ce qui la rend normalisatrice ? Si le but du projet de l’éducation à la santé est de donner les moyens de faire des choix libres fondés sur l’autonomie et l’esprit critique, ces objectifs sont parfois difficiles à réaliser en pratique. À ses origines, l’éducation à la santé s’appuyait essentiellement sur un modèle vertical de transmission de savoirs entre expert et potentiel malade. Le développement de messages sanitaires visait à transformer les comportements individuels. Ils présentaient le choix sain comme le bon et l’unique choix. La redéfinition progressive de la santé comme un état positif, et non comme l’absence de maladie s’accompagne d’un abandon graduel du seul paradigme de prévention des maladies vers celui de promotion de la santé. L’éducation à la santé est un pilier de cette évolution, visant à l’émancipation de chacun et au développement de compétences favorables à la santé. Dans ce contexte on peut se demander sous quelles conditions l’éducation à la santé est possible. 

Cette journée d’étude sera l’occasion d’examiner la coexistence de différentes rationalités d’action dans le champ de l’éducation à la santé. La discussion sera amorcée à travers des analyses de cas dans le champ de l’éducation à la santé alimentaire. Ce champ, fortement marqué par des paniques morales autour de l’obésité, pose des questions pressantes quand aux rapports entre savoirs, normes, formes de transmission et évolution des habitudes. La notion de « biopédagogie » – qui vise à analyser l'éducation à la santé comme une forme de biopouvoir – fera l’objet d’une interrogation particulière. Cette notion permet de mettre à jour les régimes de vérité qui encadrent le rapport au corps et définissent les normes du bien-être. Elle soulève d’importantes questions concernant la manière avec laquelle les savoirs autour des enjeux de santé sont construits et légitimés. Dans quelle mesure les actions menées en matière d’éducation à la santé permettent-elles de dépasser une approche centrée sur l’individu et de prendre en considération les aspects sociaux et environnementaux de la santé, bien souvent au-delà du contrôle des individus ? Quelles sont les conditions de possibilité d'une éducation pour la santé capable d'accompagner les personnes dans un processus d'émancipation, alors même que son projet n'est pas tout-à-fait séparable d'une finalité disciplinaire ?

PROGRAMME

8h30. Accueil

9h. Introduction de la journée

Emilia Sanabria, MCF & Groupe de travail Éducation & santé de l’Institut français de l’Éducation, ENS de Lyonhttp://c2so.ens-lyon.fr/spip.php?article141


9h15. Existe-t-il un style alimentaire français et appartient-il à la cantine de le transmettre ? 


Claude Fischler, CNRS, Directeur de l'Institut interdisciplinaire d'anthropologie de l'EHESShttp://www.iiac.cnrs.fr/CentreEdgarMorin/spip.php?article20


10h. Industrie agroalimentaire et éducation à la santé : un regard en tension nécessaire


Paul Scheffer, Président de l'Association de Diététique et de Nutrition Critique et doctorant EXPERICE, Paris-8http://www.univ-paris13.fr/experice


10h45. L’éducation sensorielle comme source d’autonomie


Danielle Pautrel, association Les Sens du Goût 
http://www.santenpdc.org/wp-content/uploads/2010/08/les-sens-du-gout-sept-2010.pdf


11h15. Contexte et perspectives de l'éducation au goût pour les jeunes en France

Sylvie Delaroche-Houot, Réseau national pour l'éducation au goût des jeunes http://alimentation.gouv.fr/reseau-education-gout


12h.  Atelier d’éveil sensoriel animé par Sylvie Delaroche-Houot

http://alchimistesdugout.chavilleblog.com/index.php


12h30 DÉJEUNER
 

 14h30. Biopedagogies and the challenge of producing healthy individuals

Denise Gastaldo, Directrice associée du Centre pour la recherche qualitative critique en santé de l'Université de Toronto http://bloomberg.nursing.utoronto.ca/staff/AcademicStaff/Denise_Gastaldo.htm )
 

 15h15. Une biopolitique sans ‘sujet’


Philippe Lecorps, Professeur émérite de l’École nationale de santé publique de Renneshttp://www.carnetsdesante.fr/Lecorps-Philippe


16h-17h. Table-ronde « Éducation à la santé – entre contrôle social et émancipation » avec :

Nicolas Lechopier (Modérateur) http://s2hep.univ-lyon1.fr/enseignants-chercheurs/87-nicolas-lechopier

Dominique Berger, MCF, HDR, Lyon 1,  Réseau des universités pour l’éducation à la santé http://acte.univ-bpclermont.fr/article55.html


Mathieu Potte-Bonneville, MCF, philosophie de l'éducation, ENS-Lyon http://triangle.ens-lyon.fr


Samuel Lézé, MCF, anthropologie, ENS-Lyon http://c2so.ens-lyon.fr/spip.php?article143




Communiqué de presse Medecine Macdo et coca



Mai 2012


L'ADNC relaie les travaux de diététiciens et diététiciennes qui ont réalisé des fiches critiques à partir de brochures de certains produits industriels, vous pourrez bientôt les consulter sur le site de l'association, assorties de nos éventuels commentaires.


L'ADNC relaie l'étude Nutrinet, et l'appel, lancé par le professeur Serge Hercberg et le docteur en nutrition et diététicien Frédéric Courtois qui pilotent le projet, aux diététiciens et nutritionnistes au sujet du volet qui les concerne plus directement et de leur contribution possible et souhaitée à la réussite de cette étude pionnière. Plus d'information ici : http://www.adnc.asso.fr/ecrire/?exec=articles&id_article=36




Mars 2012


L'ADNC est intervenue à Auch dans la journée du GABB32 "Alimentation et Santé :de la fourche à la fourchette" (http://www.gabb32.org/) le 7 mars devant près de 300 personnes, et tient à saluer les organisateurs de cet événement très réussi! 


Le 2nd colloque de l'ADNC s'est tenu à l'université Paris 8 les 16 et 17 mars 2012 sur le thème "Formation, esprit critique, et place du politique", vous en trouverez un bref compte-rendu ici.
Les enregistrements ainsi que les vidéos de l'intégralité du colloque seront bientôt mis en ligne.





Février 2012


L'ADNC est intervenue à la médiathèque de Bagneux devant un public désireux d'en savoir plus, quelques personnes viendront assister par la suite au colloque de l'ADNC de mars.



Le numéro 56 de la revue médicale Pratiques - Les cahiers de la médecine utopique (Janvier 2012), 
"L'alimentation entre intime et intox", a été co-coordonné avec l'ADNC. Cette revue indépendante existe depuis 1975 sans publicité, elle a été la première à parler du Mediator, dès 1977, les fondateurs de la renommée revue médicale Prescrire en sont issus, et c'est la première fois que des diététiciens parmi bien d'autres contributeurs y auront écrit dans ses colonnes.

Nous espérons que ce numéro pourra vous intéresser, tous les commentaires, critiques, suggestions sont les bienvenus dans la partie forum du site

Pour commander le numéro : 

http://www.pratiques.fr/-Pratiques-no-56-L-alimentation-.html



L'ADNC vient de rejoindre la coalition internationale Alter-EU (Alliance for Lobbying Transparency and Ethics Regulation - Europe) qui rassemble plus de 160 groupes de la société civile, syndicats, universitaires et entreprises d'affaires publiques préoccupés par l'influence en progression exercée par les lobbyistes privés sur l'agenda politique en Europe, la perte de démocratie dans le processus de décision politique européenne qui en résulte, et le report, l'affaiblissement, voire le blocage de réformes sociales, environnementales et visant la protection des consommateurs. 




Janvier 2012 - Compte rendu de l’AG


Bonjour à toutes et tous, membres de l'ADNC ou sympathisants

voici le compte-rendu des activités l'AG de l'Association de Diététique et
Nutrition Critiques qui s'est tenue le 3 décembre dernier à Paris à
laquelle vous étiez convié pour les membres de l'association.

Comme vous pourrez le constater, l'année écoulée aura été riche
d'événements, et le début de l'année 2012 n'est pas en reste avec la
sortie du prochain numéro de la revue médicale indépendante Pratiques -
Les cahiers de la médecine utopique fin janvier, que l'ADNC a
co-coordonné, et la tenue de notre prochain colloque les 16 et 17 mars
prochains à l'université Paris 8 sur le thème "Formation, esprit critique,
et place du politique".

Beaucoup reste à faire pour faire avancer les objectifs d'indépendance et
de réflexion critique que l'association s'est assigné dans le domaine de
l'alimentation. Les membres du conseil d'administration actuels espèrent
que d'autres individus se reconnaissant dans les démarches de l'ADNC
pourront venir apporter leur contribution sous une forme ou une autre.
Nous souhaitons aussi que vous pourrez continuer à faire connaître
l'association si tel a été le cas, et à la soutenir aussi par votre
adhésion cette année, car il ne nous reste pas grand chose suite aux
défraiements des intervenants pris en charge lors de notre premier
colloque.

L'Adnc vous adresse en tout cas tous ses voeux pour l'année nouvelle, que
l'on vous souhaite la plus savoureuse possible, en toute indépendance,
bien entendu!

Paul Scheffer
Président de l'ADNC, pour le bureau


Compte-rendu du rapport d'activités de l’assemblée générale de l’ADNC
tenue à Paris le 3 décembre 2011

L’ADNC a un peu plus d’un an maintenant, sa première Assemblée Générale a été l’occasion de faire le point sur l’année écoulée et les projets à venir, en voici les points saillants :
Le premier colloque portait sur le thème « Nutrition, intérêts économiques, et pouvoir politique : quelle éducation critique ? » (27 et 28 mai 2011). Il a été enregistré et mis en ligne sur le site (1) les actes du colloque seront bientôt disponibles en version papier.
Nous avons été sollicités à intervenir à différentes occasions, notamment pour débattre sur le plateau d'une des émissions de La chaîne parlementaire (LCP) en juin dernier (2), ou lors de l’université d’été d’Europe-écologie-les-Verts (nous rappelons cependant ici que l’ADNC ne fait partie d’aucun parti politique). Nous sommes intervenus également dans différents lieux, parmi lesquels le très chaleureux Café-lecture Les Augustes à Clermont-Ferrand.
Une page Facebook de l’ADNC a été créée (3), elle compte à ce jour près d’une centaine d’abonnés, ce qui correspond à peu près au nombre d’adhérents de l’association à ce jour.
L'ADNC a aussi coorganisé en fin d’année une journée d'étude sur le thème « Le développement soutenable est-il soluble dans le lobbying, les conflits d’intérêts et les expertises biaisées ? » en partenariat avec l'association Adéquations qui met à disposition un court résumé (4).
Le prochain exemplaire de la revue médicale indépendante Pratiques – Les cahiers de la médecine utopique, qui fait le lien entre médecine et société depuis 1975, portera sur l’alimentation. Il a été coordonné en partenariat avec l’ADNC. A commander sur le site de Pratiques à partir de fin 2012 (5).
Le 2e colloque de l’ADNC aura lieu les 16 et 17 mars prochains à l’université Paris 8, et portera sur le thème « Formation, esprit critique, et place du politique ». Vous trouverez plus d’information à son sujet sur le site de l’association (6).
Le bureau de l’ADNC, le 16 janvier 2012
(1) http://www.adnc.asso.fr/spip.php?rubrique13

(2) http://www.lcp.fr/emissions/ca-vous-regarde/vod/16276-alimentation-panique-dans-vos-assiettes/yves-censi-vincent-carlier-olivier-andrault-sylvain-duval

(3) https://www.facebook.com/groups/250461285011204/

(4) http://www.adequations.org/spip.php?article1743

(5) http://www.pratiques.fr/

(6) http://www.adnc.asso.fr/spip.php?article32




Janvier 2011


Présentation du 2e colloque de l'ADNC "Formation, esprit critique, et place du politique" qui aura lieu les 16 et 17 mars 2012 à l'université Paris 8.



Décembre 2011


L'ADNC coorganise une journée d'étude sur le thème « Le développement soutenable est-il soluble dans le lobbying, les conflits d’intérêts et les expertises biaisées ? » en partenariat avec l'association Adequations ce mardi 13 décembre de 14h30 à 18h.


Programme :


"Nutrition, santé et capitalisme : une incompatibilité de fond ?" par Pierre Méneton, chercheur à l’Inserm, lanceur d’alerte


"Enjeux autour de la nutrition indépendante et critique en France et à l’échelle mondiale", par Paul Scheffer, doctorant enseignant à Paris 8, président de l’ADNC


"L’agriculture biologique et le label Biocohérence face à la "Bio" industrielle et aux lobbies", par Mathilde Théry, chargée des politiques agricoles, FNAB (Fédération Nationale de l'Agriculture biologique). 


"Monde éducatif au service des lobbies ? Cas de la restauration collective", par Auréline Décorne, coordinatrice de l’Observatoire des relations humain/animal et société (ORHAS)


"Crise, et recherche de transition au Nord comme au Sud : point de vue et propostions de la permaculture" par Eric Escoffier, praticien et formateur en permaculture


Animation des débats et présentation d’initiatives citoyennes par Yveline Nicolas, coordinatrice d’Adéquations


Plus d'informations :
http://www.adequations.org/spip.php?article1715



Novembre 2011


L'ADNC a sa page Facebook, n'hésitez pas à la rejoindre pour afficher votre soutien, en sachant que l'adhésion reste malgré tout le meilleur moyen de nous aider.


https://www.facebook.com/groups/250461285011204/


Merci à vous!







Novembre 2011


La première livraison d'articles liés aux activités et aux thèmes portées par l'ADNC est en ligne dans la rubrique Publications de l'ADNC, Bonne lecture, et dans l'espoir de voir vos réactions dans l'espace forum de notre site.



Octobre 2011


Notre site est à nouveau en ligne! Après des mois de déboires techniques liés à la perte de notre ancien nom de domaine suite à une gestion hasardeuse de notre ancien fournisseur qui s'en est bien excusé, nous sommes de nouveau accessible depuis notre nouvelle adresse www.adnc.asso.fr. Notre nouvelle adresse de contact est la suivante : contact@adnc.asso.fr.

Bien des choses se sont passées bien plus heureuses également, une conférence chaleureuse au café-lecture Les Augustes cet été à Clermont-Ferrand, l'invitation reçue de la part de La chaîne parlementaire (LCP) à venir débattre sur le plateau d'une de ses émissions en juin dernier (vous pouvez la consulter ici : http://www.lcp.fr/emissions/ca-vous-regarde/vod/16276-alimentation-panique-dans-vos-assiettes/yves-censi-vincent-carlier-olivier-andrault-sylvain-duval) entre autre...

Nous préparons maintenant notre première Assemblée Générale qui se tiendra le 3 décembre 2011 à Paris de 9 à 17h (l'assemblée générale n'est ouverte qu'aux adhérents de l'association, les personnes désireuses d'y assister peuvent adhérer sur place et sont les bienvenues).

Les prochaines Journées de la Nutrition Critiques auront lieu quant à elles les 16 et 17 mars 2012 à l'université Paris 8, nous mettrons le programme en ligne dans la rubrique correspondante dès qu'il sera finalisé.




Juin 2011


Un compte rendu des premières Journées de la nutrition critique (JNC) sera bientôt mis en ligne, ainsi que les films des différentes interventions.

Diverses ressources ont été ajoutées dans la rubrique "Autour de l'ADNC" pour s'informer davantage par le biais d'ouvrages, de documentaires et d'émissions de radio dont certains sont disponibles directement sur internet.

A noter que Lanutrition.fr organise sa deuxième journée de formation en Avignon ce 18 juin 2011, avec comme intervenants notamment, le docteur Michel de Lorgeril et Thierry Souccar, que nous souhaitons faire intervenir tous deux pour nos prochaines JNC en 2012, sur des thèmes en lien avec nos problématiques.
Pour en savoir plus : http://www.lanutrition.fr/les-news/les-rencontres-de-lanutrition.fr.html




Janvier 2011


Mise en ligne du programme des premières Journées de la Nutrition Critique qui auront lieu les 27 et 28 mai 2011 à l'université Paris 8 (voir rubrique correspondante pour avoir accès au programme du colloque)

 

Ouverture de l'espace forum du site





novembre 2010


mise en place du site

Qui sommes-nous ?

Publications ADNC

Colloques de l’ADNC

Actualités de l’ADNC

Autour de l’ADNC

Ce site refuse de cautionner le label HONcode
Ce site refuse de cautionner le label HONcode.